1. Nalco Champion – Accueil
  2. Les 3DTCOS réduisent la corrosion de la tête de distillation

Réduire la corrosion de la tête de distillation grâce à l’analyse continue et au contrôle en ligne

la situation

Une entreprise de raffinage d’Europe choisit son brut de façon très combative, ce qui présente de grandes difficultés relativement au contrôle de la corrosion de la tête de distillation. En dépit de l’attention constante qu’exige ce défi, le contrôle de la corrosion s’est avéré historiquement difficile en raison de fortes baisses du pH (pH inférieur à 5). Face à ces difficultés, la raffinerie envisageait d'actualiser la métallurgie des têtes de distillation afin de parer aux problèmes de corrosion.

Le programme de contrôle automatisé de la corrosion a amélioré la fiabilité et permis d’éviter un projet d'actualisation de la métallurgie qui aurait coûté 5 M$.

La solution

Traditionnellement, des échantillons de distillat de tête étaient prélevés quotidiennement sur l’unité de distillation afin de mesurer le pH et la concentration en chlorures, en fer et en ammoniac. Dans le but de réduire la corrosion, la raffinerie s’est montrée intéressée par la technologie TRASAR™ 3D pour systèmes de têtes de distillation de brut (3DTCOS). En cas de succès, la raffinerie pouvait éviter un projet d’investissement d’un coût de 5 M$ pour doter le système d’une métallurgie plus résistante à la corrosion.

Les résultats

Au départ, en mode Surveillance, la « phase d’apprentissage » consistait à stabiliser les pertes de contrôle potentielles à mesure que des changements étaient apportés manuellement afin d’améliorer le rendement. Par la suite, en mode Contrôle, la corrosion a fait l’objet d’un contrôle encore plus serré. Les améliorations réalisées au chapitre du pH et du taux de Fe (un agent de neutralisation et de contrôle) ont fait passer notre collecte de données à plus de 17 500 observations par année. Le rendement a continué à s’améliorer grâce au contrôle chimique.

Cette amélioration du rendement a augmenté la fiabilité de l’unité et la sécurité du système, tandis que l’analyse en temps réel et le contrôle chimique ont permis une plus grande souplesse d'alimentation en brut. Grâce à l'assurance accrue de pouvoir maîtriser rapidement les pertes de contrôle, la raffinerie a pu éviter une actualisation de la métallurgie qui aurait coûté 5 M$.

Voir toutes les histoires LIRE TOUTE L’HISTOIRE

Histoires connexes

Les visiteurs qui ont lu cette histoire ont également lu

Our search returned no results.