Contrôle de l'entartrage à long terme dans la formation de Bakken

  1. Nalco Champion – Accueil
  2. Contrôle de l'entartrage à long terme dans la formation de Bakken

situation

Dans la formation de Bakken, la haute teneur en matières totales dissoutes (> 250 000 mg/l), en calcium (> 20 000 mg/l) et en fer (> 100 mg/l) combinée à des températures élevées (> 250 °F) limite la quantité d'inhibiteurs d'entartrage à haute efficacité. L'utilisation d'inhibiteurs d'entartrage lors des opérations de fracturation dans la formation de Bakken est une pratique courante, les exploitants cherchant à contrôler la formation de tartre causée par le mélange de saumures incompatibles et de saumures provoquant l'entartrage. L'utilisation des inhibiteurs d'entartrage au cours de la fracturation peut générer des retours résiduels qui empêcheront la formation de tartre pendant le reflux et au début de la vie du puits, lorsque les conditions empêchent l'utilisation continue ou discontinue de produits. Le contrôle de l'entartrage peut également contribuer à atténuer d'autres problèmes, tels que la corrosion due à l'érosion, ce qui peut aider à prolonger le temps de fonctionnement des pompes.

 

 

CONTRÔLE DE L'ENTARTRAGE À LONG TERME DANS LES APPLICATIONS À TÊTE DE PUITS SIMPLE.

SOLUTION

SCAL10345A a été testé avec les systèmes de fracturation HVFR, à base d'eau (slickwater) et à gel réticulé de l'exploitant et aucun problème n'a été relevé. SCAL10345A a été utilisé à 150 ppm tout au long des opérations de fracturation sans aucun problème. Cette méthode de traitement a fourni des résidus du produit SCAL10345A pour 200 000 à 300 000 bbl d'eau produite. Les résidus ont été surveillés afin de mesurer l'efficacité du produit et de s'assurer que le puits était protégé pendant le reflux et en début de vie.

La surveillance du cycle de vie complet des résidus de Nalco Champion mesure le rendement résiduel global, ce qui permet un traitement proactif dès que le résidu de fracturation atteint le seuil MED, afin d’éviter des entretiens inutiles dus à l'entartrage des puits.

 

 

RÉSULTATS

Le graphique montre le rendement des résidus du SCAL10345A après l'utilisation de SCAL10345A dans les opérations de fracturation. Ces retours à long terme ont protégé les puits de la formation de Bakken contre l'entartrage dès leur début de vie. Combiné aux opérations de détartrage au cours de la vie d'un puits, SCAL10345A permet aux exploitants de contrôler la formation de tartre carbonaté tout au long de la vie d'un puits dans la formation de Bakken.

Voir toutes les histoires LIRE TOUTE L’HISTOIRE

Histoires connexes

Les visiteurs qui ont lu cette histoire ont également lu

Our search returned no results.