1. Accueil
  2. Inspecter au lieu de présumer
PestSolutionsforFoodandBeverageManufacturing2_edited1

Inspecter au lieu de présumer

Lors d'une vérification, des excréments de souris ont été trouvés dans un espace de transformation. Bien que ce soit une situation dans laquelle aucun producteur ne souhaite se retrouver, l'histoire a pris une tournure inattendue grâce à l’aide d’un spécialiste du service de lutte antiparasitaire...

Vous avez décidé d’ajouter quelques produits naturels et biologiques à votre offre et un vérificateur se présente pour inspecter la nouvelle gamme de produits. Bien qu’il déclare vos processus conformes aux normes, le vérificateur trouve des excréments de souris dans un espace de transformation. Votre spécialiste du service de lutte antiparasitaire est généralement sur place lors d’inspections, mais comme ce vérificateur est arrivé à l’improviste, vous n’avez pas pu le prévenir. C’est la situation qu’a vécue un producteur de riz, avec une tournure inattendue…

Le spécialiste du service nous raconte les faits :

Dès que j’ai reçu l’appel du directeur de l'assurance qualité de l’installation, je me suis rendu à l’usine. J’ai rejoint l’équipe dans la salle de conférence et j’ai été informé de tous les détails : le lieu où les excréments ont été trouvés, la quantité, etc. J'ai collecté tous les rapports en matière de lutte parasitaire de l'usine – les rapports d'observation, des tendances, de l'utilisation des pièges multiprises et de surveillance – et je les ai examinés avec le vérificateur et l’équipe d’assurance qualité. Les rapports ne montraient aucune capture dans cette pièce au cours des 12 derniers mois ni aucune observation ou note.

La prochaine étape consistait donc à procéder à une inspection. L'espace avait déjà été nettoyé, mais j'ai tout de même réussi à trouver quelques excréments sous une armoire. En les examinant, j'ai remarqué qu'ils étaient longs, minces, noirs et très durs. Lorsque j'en ai brisé un en deux, j'ai vu qu'il était blanc à l'intérieur, ce qui correspondait à ce que je devais savoir.

Je suis retourné dans la pièce avec un petit sac d’excréments (ce qui n’a pas plu au directeur de l’assurance qualité). J’ai expliqué où je les avais trouvés et l’examen auquel je les avais soumis – puis je leur ai dit qu’ils ne devraient pas être pénalisés pour cette inspection, car le riz brûlé ne constituait pas une infraction!
La leçon à tirer de cette histoire est que la première étape d’une stratégie de lutte antiparasitaire consiste à identifier correctement toute activité parasitaire présumée. C'est aussi la preuve des avantages d'avoir un spécialiste du service sur place lors d'une vérification!

Nos solutions de lutte antiparasitaire pour l'industrie alimentaire

Les visiteurs qui ont lu cette histoire ont également lu

Our search returned no results.