1. Accueil
  2. Production d'aliments naturels
Berries in production

Le terme « aliment naturel » n'est régi par aucune norme mondiale, mais c’est une appellation très recherchée par les consommateurs. En fait, cela reflète la tendance marquée vers une alimentation plus saine; les consommateurs veulent savoir ce que leurs aliments contiennent, d’où ils viennent et comment ils sont fabriqués.

De plus, comme il n’existe pas de définition précise du terme « naturel », les consommateurs lui attribuent leur propre signification. Selon le PMMI, un facteur clé expliquant cette situation est que 91 % des consommateurs américains estiment que les produits alimentaires contenant des ingrédients facilement identifiables sont intrinsèquement plus sains.
Les consommateurs ne font pas que le penser, ils le montrent par leurs achats.


• Les ventes de produits biologiques ont dépassé 43 millions de dollars, soit 5 % du total des ventes de produits alimentaires. (Sondage du RSM Food & Beverage Monitor)

• 46 % des consommateurs ont indiqué qu'ils évitaient les OGM, dont 70 % attribuent leur choix à des préoccupations en matière de santé.  (The Organic & Non-GMO Report)
• Près de 80 % interprètent le terme « aliment naturel » comme un aliment exempt de colorants artificiels. (Université de Winnipeg)

Et les fabricants réagissent : non seulement 15,7 % de tous les nouveaux produits sont étiquetés comme non génétiquement modifiés, mais les grandes entreprises modifient les formulations de leurs produits ou créent de nouveaux produits alimentaires pour répondre à la demande en « aliments naturels » des consommateurs. En 2016 seulement, les entreprises du secteur alimentaire ont reformulé plus de 180 000 produits pour répondre aux nouvelles préférences alimentaires, soit deux fois plus qu'en 2015.

 

L'impact

De tels changements ne se font pas sans efforts ni sans risques. La reformulation d'un produit nécessite que le fabricant réévalue et actualise complètement son plan de salubrité alimentaire exigé par la FSMA. De plus, en étiquetant un produit comme étant biologique, le fabricant est soumis à un nouvel ensemble de normes dont l'application peut être soumise à une vérification par les clients ou d'autres tiers. Aussi, le développement ou la reformulation d'un produit nécessitera généralement de nouveaux ingrédients ou fournisseurs. Tous ces facteurs peuvent contribuer à augmenter les risques et les coûts.

Par exemple, en raison des normes exigeant une utilisation faible ou nulle de pesticides pour qu'un produit soit étiqueté biologique ou perçu comme non génétiquement modifié par les consommateurs, ces ingrédients sont beaucoup plus susceptibles d'introduire des organismes nuisibles dans votre établissement. Pour ajouter à cette complication, les aliments « naturels » nécessitent souvent l'utilisation d'ingrédients frais, pour lesquels davantage de contrôles environnementaux, tels que l'entreposage au froid, seront nécessaires. Vous vous retrouvez donc avec des risques accrus en salubrité alimentaire liés aux parasites et aux contrôles de température.

Si nous poussons plus loin, changer d'ingrédients peut aussi signifier changer de fournisseurs, nécessitant l'implantation de nouvelles normes de salubrité alimentaire. Cela peut s'avérer particulièrement difficile si votre objectif est de satisfaire les préférences des consommateurs en offrant des aliments locaux, ce qui signifie généralement de travailler avec des fournisseurs plus nombreux et plus petits.

 

Réduire les risques

Bien que répondre aux attentes des consommateurs en matière d'aliments naturels puisse augmenter les risques, cela peut également générer des gains considérables sur le plan des ventes. Ainsi, les fabricants qui cherchent à atténuer les risques doivent s'efforcer de comprendre les risques en matière de salubrité alimentaire liés aux ingrédients biologiques, non génétiquement modifiés et locaux, et d'appliquer les meilleures pratiques pour la réception, le stockage et la transformation.

Une importance accrue est maintenant accordée aux contrôles préventifs, en particulier à la lutte antiparasitaire, au nettoyage et à l'entretien des structures. Bien que l’évaluation des risques associés puisse parfois être réalisée à l’interne, il peut être avantageux d'obtenir une consultation externe et des recommandations de votre fournisseur de services de lutte antiparasitaire afin de garantir la salubrité alimentaire et la conformité lors des vérifications liées aux aliments biologiques ou « naturels ».

 

Nos solutions de lutte antiparasitaire pour l'industrie alimentaire

Les visiteurs qui ont lu cette histoire ont également lu

Our search returned no results.