1. Accueil Nalco Water
  2. Nos solutions
  3. Produits et services
  4. Bioréacteur à membranes
  5. Technologie d'amélioration du rendement des membranes
membraneperformanceenhancer

Technologie d'amélioration du rendement des membranes

Utilisez le polymère PermaCare™ MPE™ avec la technologie brevetée de Nalco pour améliorer le flux des membranes dans les bioréacteurs à membranes. Diminuez les coûts dans vos installations grâce à PermaCare MPE, qui permet d'augmenter le flux de production du système sans ajouter d'équipement ou de membranes et de minimiser la main-d’œuvre requise pour nettoyer les membranes, le temps d'arrêt des installations à des fins de nettoyage ainsi que la main-d’œuvre requise pour l'utilisation des membranes (comme pour le lavage à l'air).

Particularités du produit

Profitez des avantages d'une meilleure performance des membranes :

  • Augmente les flux critiques et diminue le taux d'encrassement des membranes.
  • Favorise les conditions de débit de pointe et permet une meilleure exploitation de ce dernier sans perte de flux.
  • Une meilleure perméabilité : réduction du carbone organique total, de la demande chimique en oxygène, du total des solides en suspension, de la couleur et de la turbidité – une élimination accrue des pathogènes, y compris les virus et les phages.
  • Une meilleure performance à basse température.
  • Une plus grande stabilité biologique en cas de conditions de perturbation et de gonflement
  • Élimination et prévention de la mousse
  • Réduction de la consommation de polymère lors de l'assèchement des boues
  • Augmente l'âge des boues, avec réduction concomitante de la production de boues, sans perte de perméabilité des membranes.

Voici comment PermaCar MPE améliore la performance des membranes : 

PermaCare MPE augmente les flux critiques (les flux maximums auxquels un encrassement rapide et irréversible se produit) d'un bioréacteur à membranes. Que ce soit dans des essais pilotes, à l'essai de banc d'essai ou à pleine échelle, il s'est avéré que le MPE50 réduit l'encrassement des membranes, aidant ainsi les bioréacteurs à membranes à améliorer les flux de à 30 % à 100 %.