Un désinfectant quaternaire peut-il être reconnu comme sporicide?

Exigences d'enregistrement des sporicides

Grade A&B Cleaning Spray and Wipe

Exigences d'enregistrement des sporicides

Les sporicides sont utilisés sur les surfaces et les objets inanimés, durs et non poreux pour tuer les spores. Les spores bactériennes sont considérées comme la forme de vie microbienne la plus difficile à détruire.​​​​​​​

Aux États-Unis, l'EPA exige que des données d'efficacité soient générées dans des conditions d'essai contrôlées afin de pouvoir revendiquer des propriétés sporicides pour les produits antimicrobiens. Pour générer des données sur l'efficacité sporicide, il convient de suivre la méthode officielle 966.04 de l'AOAC sur l'activité sporicide des désinfectants. Pour affirmer qu'un produit liquide présente une action sporicide sur les surfaces dures et non poreuses, 60 supports de pénicylindres en acier inoxydable inoculés avec des spores de Bacillus subtilis (ATCC 19659) et de Clostridium sporogenes (ATCC 3584) doivent être exposés au sporicide. Trois lots du produit au niveau de concentration le plus faible de l'ingrédient ou des ingrédients actifs figurant sur le CSF du produit doivent être testés.​​​​​​​ En plus de cette exigence, un sporicide doit également démontrer une absence de croissance (destruction complète) sur 60 porteurs (30 porteurs par organisme pour un lot) dans un test de vérification. Les tests de vérification doivent être effectués dans un laboratoire séparé ou par une nouvelle équipe.

En Europe, les fabricants effectuent des tests de suspension conformément à la méthode EN13704 pour revendiquer une activité sporicide. Pour faire une allégation sporicide, une réduction supérieure à 3 logs de Bacillus subtilis (ATCC 6633) doit être obtenue avec un temps de contact inférieur ou égal à 60 minutes.

La version la plus à jour de la norme EN13704​​​​​​​ datant de 2018 a été publiée avec un certain nombre de modifications par rapport à la version précédente publiée en 2002, notamment des modifications concernant la préparation des spores et les contrôles de sensibilité des organismes d'essai.  

Pour la préparation des spores, la norme EN13704 exige que 80 % des cellules végétatives sporulent tandis que la norme AOAC 966.04 exige que 95 % des cellules végétatives sporulent.  Une fois la suspension de spores réalisée, la norme EN13704 requiert un test de sensibilité pour vérifier les performances de la suspension de spores par rapport à deux biocides standard, le glutaraldéhyde et l'acide peracétique. Les tests utilisent deux niveaux de concentration par biocide, un élevé et un faible. Pour répondre aux critères d'acceptation de la norme EN13704, la suspension de spores doit démontrer une survie (<3 logs de réduction) à la faible concentration et une destruction (>3 logs de réduction) à la forte concentration. L'AOAC 966.04 exige un test de résistance à l'acide chlorhydrique pour vérifier la performance de la suspension de spores par rapport à un standard d'acide chlorhydrique à 2,5 M. Pour répondre aux critères d'acceptation de la norme AOAC 966.04, les spores doivent résister à l'acide chlorhydrique à 2,5 M pendant une durée supérieure ou égale à 2 minutes.

L'utilisation de suspensions de spores dans le test sporicide de l'AOAC, ainsi que la préparation et l'utilisation minutieuses de suspensions de spores selon la norme EN13704, garantissent que les produits qui prétendent être sporicides sont mis à l'épreuve de manière appropriée lors des tests d'efficacité.

Efficacité sporicide des composés d'ammonium quaternaire

Les composés d'ammonium quaternaire (CAQ) sont des agents tensioactifs cationiques qui présentent une vaste efficacité contre les microorganismes, bien qu'ils soient généralement plus efficaces à des concentrations plus faibles contre les bactéries Gram-positives que les bactéries Gram-négatives. Ils sont significativement moins efficaces contre les formateurs de spores3.​​​​​​​ 

De nombreux biocides sont bactéricides ou bactéristatiques à faible concentration vis-à-vis les bactéries non sporulantes, notamment les cellules végétatives des espèces Bacillus et Clostridium.​​​​​​​ De fortes concentrations de certains biocides peuvent permettre d'obtenir une efficacité sporicide (par exemple pour le glutaraldéhyde et les agents libérant du chlore​​​​​​​). 

En revanche, même des concentrations élevées d'alcool, de composés phénoliques, de CAQ et de chlorhexidine n'ont pas d'effet sporicide (bien qu'une efficacité sporicide soit possible pour la chlorhexidine lorsqu'elle est utilisée à des températures élevées)4

Les CAQ sont sporostatiques; ils inhibent l'excroissance des spores (le développement d'une cellule végétative à partir d'une spore germée), mais pas les processus de germination proprement dits (développement de la dormance à un état métaboliquement actif)2.

Les CAQ sont susceptibles de montrer un certain degré d'efficacité contre les cellules végétatives des espèces Bacillus et Clostridium, mais les CAQ ne sont pas capables de détruire la spore elle-même.​​​​​​​

Les allégations sporicides exigent que les tests soient effectués contre les spores, et non contre les cellules végétatives.​​​​​​​ Pour maintenir le contrôle dans les salles blanches, il convient d'utiliser des agents biocides ayant une activité sporicide contre les spores elles-mêmes.


[1] McDonnell, G, Russell AD. Antiseptic and Disinfectant: Activity, Action and Resistance. Clin Micrbiol. 1999 Jan; 12(1):147-179.
[2] Russell AD. Bacterial spores and chemical sporicidal agents. Clin Microbiol Rev. 1990 Apr; 3(2):99-119.
[3] Sandle, T. The CDC Handbook: A Guide to Cleaning & Disinfecting Cleanrooms. 1–27.
[4] Shaker L A, Russell A D, Furr J R. Aspects of the action of chlorhexidine on bacterial spores. Int J Pharm. 1986;34:51-56.

 

Ecolab Life Sciences logo

Sciences biologiques

La division des sciences biologiques d’Ecolab se consacre à élaborer les meilleurs produits et services possibles pour aider nos clients des industries pharmaceutiques et des soins personnels.

Articles connexes