1. Accueil
  2. Qu'est-ce que la lutte antiparasitaire intégrée?

Qu'est-ce que la lutte antiparasitaire intégrée?

Infolettre pour la presse sur les nuisibles

Integrated Pest Management (IPM)

La lutte antiparasitaire intégrée est devenue la base de pratiquement tous les programmes de lutte antiparasitaire. Selon un article de l'Université Texas A&M, « le concept et la motivation responsables de la création de la lutte antiparasitaire intégrée sont nés des désavantages liés à l'utilisation d'une approche purement insecticide du contrôle des insectes dans plusieurs secteurs pendant les années 1950 ». La surutilisation des pesticides entraînait une résistance des insectes et des dommages environnementaux, alors le concept de contrôle intégré, mettant l'accent sur l'utilisation d'insecticides choisis avec soin, a vu le jour.

Par la suite, ce concept a pris de l'ampleur pour devenir la lutte antiparasitaire intégrée que nous connaissons aujourd'hui, que l'article d'A&M décrit ainsi : « La notion noble qui a vu le jour il y a 30 ans, visant à faire équipe avec la nature pour contrôler les problèmes liés aux nuisibles, s'est épanouie pour devenir une pratique acceptée partout au pays en vue de préserver l'environnement, d'économiser de l'argent et de réduire l'utilisation de pesticides ».

Alors, qu'est-ce que la lutte antiparasitaire intégrée? La lutte antiparasitaire intégrée est une approche holistique de la lutte antiparasitaire, qui implique un partenariat entre l'entreprise responsable de la lutte antiparasitaire et l'établissement commercial, afin de contrôler les insectes, les rongeurs et les autres nuisibles à problèmes. Selon l'EPA, cette méthode est caractérisée par « une approche efficace et respectueuse de l'environnement de la lutte antiparasitaire s'appuyant sur une combinaison de pratiques logiques ». Cette dernière affirme que la lutte antiparasitaire intégrée s'appuie sur des renseignements actuels et exhaustifs au sujet des cycles de vie des nuisibles et de leurs interactions avec l'environnement, combinés à des méthodes de lutte antiparasitaire accessibles, afin de contrôler les dommages causés par les nuisibles de la manière la plus économique possible tout en représentant un danger minimal pour les personnes, les propriétés et l'environnement.

La lutte antiparasitaire intégrée comporte cinq éléments clés qui sont personnalisés en fonction des besoins uniques de chaque établissement :
  1. Inspection. La première étape d'un programme de lutte antiparasitaire intégrée est l'inspection approfondie de l'intérieur et de l'extérieur de la structure. Le principal objectif de cette étape est de détecter la présence de nuisibles ainsi que toutes les conditions facilitantes pouvant attirer les nuisibles de tous genres.
  2. Identification. À la suite de l'inspection, il faut identifier les nuisibles existants pour déterminer l'importance de la population, la cause de leur présence et la méthode de contrôle la plus efficace.
  3. Prévention. L'inspection révèle également les zones où des contrôles préventifs peuvent être mis en œuvre pour éliminer les risques d'intrusion – ou de réintrusion – de nuisibles et pour réduire leur capacité à survivre dans l'établissement. Ces mesures peuvent comprendre un assainissement accru, l'exclusion (comme nous en discutons ici) et la formation des employés, entre autres. La surveillance continue exerce également un contrôle préventif en vous avisant de la présence de nuisibles avant qu'elle ne devienne une infestation.
  4. Contrôle. En fonction des nuisibles existants qui ont été trouvés et des menaces potentielles pour l'environnement et des conditions uniques de votre établissement, un plan de contrôle sera élaboré. Au début, l'accent sera mis sur les méthodes physiques et mécaniques, semblables aux méthodes d'exclusion et d'assainissement de la prévention, ainsi que sur la mise en place de pièges et d'autres mesures sans produits chimiques applicables. Bien que les pesticides fassent partie d'un programme de lutte antiparasitaire intégrée, ils sont uniquement utilisés lorsque nécessaire.
  5. Documentation. En plus de consigner et de valider tous vos efforts de lutte antiparasitaire intégrée, documenter toutes vos activités vous permet de contrôler de façon proactive les risques liés aux nuisibles en comprenant les anciens problèmes et en les empêchant de ressurgir. Ces énoncés s'appliquent particulièrement lorsque les rapports électroniques sont conservés par votre fournisseur de services dans un système sécuritaire facile d'accès.

La mise en place d'un programme complet de lutte antiparasitaire intégrée peut contribuer à protéger votre établissement des nuisibles et à éviter les évaluations négatives de clients.

 

Partager

Articles connexes